MÉDITATIONS GUIDÉES

 

CÉLINE LEVASSEUR

Je suis psychologue clinicienne depuis une trentaine d’années et j’interviens particulièrement auprès d’une clientèle adulte présentant différents besoins, dont des problématiques reliées au stress, à l’anxiété et à la dépression.
Je pratique la méditation Vipassana depuis aussi environ trente ans. Ce type de méditation est le précurseur de la Méditation pleine conscience.
J’enseigne un programme de « Réduction de stress par la méditation pleine conscience » inspiré et adapté du programme MBSR de Jon Kabat-Zinn depuis 2013.
En 2015, j’ai été formée par le « Center for Mindfulness », affilié à l’école de médecine de l’Université de Californie à SanDiego. J’ai alors obtenu le statut d’enseignante autorisée en MSC (Mindful Self-Compassion) qui est un programme d’entraînement à la méditation focalisée sur des pratiques de compassion et de bienveillance pour soi et pour les autres. Ce programme d’« Auto-compassion en pleine conscience » a été développé par Christopher Germer, PhD et Kristin Neff, PhD et a démonté de nombreux effets positifs dont l’amélioration du bien-être émotionnel et du bonheur, de la réduction du stress, de l’anxiété et de la dépression.
À ce jour, j’ai formé plusieurs personnes dont plusieurs professionnels de la santé aux pratiques de méditation.

LES MÉDITATIONS

Les seules réponses adaptées à la souffrance sont le bienveillance et la compassion pour soi et pour les autres. Les pratiques de méditations centrées sur la bienveillance et la compassion aident à développer et/ou à renforcer ces compétences en nous-mêmes.  Elles sont des atouts précieux pour traverser des périodes difficiles comme celle que nous traversons actuellement.
Les méditations que vous trouverez sur cette page sont tirées, pour la plupart, du programme “Auto-compassion en pleine conscience”, traduction française du programme MSC (Mindful Self-Compassion) développé par C. Germer, PhD et Kristin Neff, PhD.
Il y aura une nouvelle pratique ajoutée à chaque semaine jusqu’au 1er juin 2020

 

FICHIERS AUDIO

 

 

 

– La “Pause d’auto-compassion”. Cette pratique est rapide et efficace et peut être appliquée à tout moment au cours de la journée, à chaque fois que la souffrance ou l’inconfort est rencontré. Vous pourrez d’abord explorer cette pratique avec le soutien audio pour éventuellement l’utiliser spontanément dans votre quotidien lorsque surviendront des moments de souffrance ou d’inconfort.

PAUSE D’AUTO-COMPASSION

 

– La “Respiration affectueuse” permet de trouver en soi un lieu d’apaisement et d’appréciation. Elle favorise aussi une meilleure régulation des émotions.

LA RESPIRATION AFFECTUEUSE

 

 

– La méditation de l “Amour bienveillant”  est inspirée d’une méditation bouddhiste (Metta). Elle permet d’activer des sentiments d’amour bienveillant pour un être cher et pour nous-même en formulant des intentions.

LA MÉDITATION DE L’AMOUR BIENVEILLANT

 

 

– La méditation “Donner et recevoir de la compassion” permet de développer ou de renforcer la compassion en s’appuyant sur le souffle pour diriger la compassion vers soi et vers l’autre. De plus, en ces temps de pandémie, la pratique donner et recevoir nous permet de rester connectés les uns avec les autres tout en respectant les consignes de distanciation qui s’impose.

MÉDITATION DONNER ET RECEVOIR DE LA COMPASSION

 

 

– Le “Scan corporel compatissant”. Dans des circonstances de pandémie comme celle que nous vivons, notre relation à notre propre corps peut changer. Nous pouvons devenir inquiet face à lui, à lui faire moins confiance et/ou devenir hyper vigilance à quelques symptômes pouvant se manifester. Nous avons besoin de nous réconcilier avec notre corps et d’entrer en amitié avec lui. Cela est encore plus vrai si nous sommes frappés par le virus. Notre corps fait ce qu’il peut et il a besoin de notre soutien. Le scan corporel compatissant est un moyen, peu importe les circonstances de nous rapprocher de notre corps avec bienveillance

SCAN CORPOREL COMPATISSANT

 

 

– La pandémie que nous traversons peut générer un grand nombre d’émotions difficiles telles que de la tristesse, de l’irritation, de la peur, de l’impuissance et c’est normal. La “Méditation centrée sur la gratitude” n’a pas pour objectif de nier ou de repousser les difficultés. Elle tente plutôt d’élargir notre esprit en soutenant le développement de la résilience, de l’humeur positive et de l’espoir tout en préservant notre équilibre. La joie peut se manifestée si elle est nourrie. Thich Nhat Hanh mentionne, « Il y a un million de raison de se réjouir chaque jour ». Éprouver la gratitude est une façon de nourrir la joie.

MÉDITATION CENTRÉE SUR LA GRATITUDE

 

 

– La pratique “Adoucir – Apaiser – Permettre” nous aide à aborder les émotions difficiles avec compassion. Les difficultés font partie de la vie et, la plupart du temps, cela nous fait vivre des émotions douloureuses. De façon plus particulière, la pandémie génère un lot d’émotions difficiles pour tous. L’être humain est un être social. Le fait d’être seul ou isolé n’est pas naturel. Comment faire pour aller à la rencontre des émotions difficiles avec douceur et compassion ? D’abord nommer ce que nous ressentons calme le corps et nous aide à prendre une distance saine avec ce que nous vivons. Mais il est possible aussi de développer une réponse compatissante aux émotions difficiles. “Adoucir” permet d’avoir de la compassion pour notre expérience émotionnelle ressentie dans le corps en relâchant les tensions. “Apaiser” consiste à avoir de la compassion émotionnelle en calmant l’émotion. “Permettre” favorise une ouverture mentale, une acceptation de notre propre expérience dans ce moment difficile plutôt que de réagir en repoussant ou en luttant, ce qui génère encore plus de souffrance. Vous pourrez d’abord explorer cette pratique avec le soutien audio pour éventuellement l’utiliser spontanément dans votre quotidien lorsque surviendront des émotions difficiles.

ADOUCIR – APAISER – PERMETTRE

 

 

– La pratique « Donner de la compassion avec équanimité » nous aide à aimer l’autre sans se perdre. Être présent à une personne souffrante n’est pas toujours chose facile. Bien que l’empathie soit bénéfique en nous permettant de nous sentir reliés les uns aux autres et en procurant une présence chaleureuse à l’autre qui souffre, elle peut aussi nous entrainer dans une détresse empathique que l’on nomme, à tort, fatigue de compassion. De plus, par moments, donner du soutien et du réconfort à une personne souffrante peut devenir une expérience exigeante, en nous faisant vivre de l’impuissance, du découragement ou de la frustration. Cette pratique favorise la création d’un espace pour soi dans l’expression de la compassion tourner vers l’autre.

DONNER DE LA COMPASSION AVEC ÉQUANIMITÉ

 

 

– La “Méditation par la lumière” est une pratique qui utilise la visualisation. Elle est inspirée de la tradition soufiste et peut nous aider dans les moments difficiles, particulièrement lorsque nous nous sentons fatigués ou vulnérables. Elle peut aussi être utilisée en commençant la journée ou à différents moments de la journée lorsque nous ressentons le besoin de récupérer ou de nous ressourcer.

MÉDITATION PAR LA LUMIÈRE